Cet article est la septième partie d’une série de huit articles sur l’évaluation des meilleurs outils de CPM pour votre entreprise. La partie 7 se concentre sur les méthodes de calcul du retour sur investissement pour trouver les meilleurs logiciels de CPM.

Le processus de sélection d’un logiciel d’entreprise peut être épuisant, impliquant des semaines ou des mois de démonstrations de produits, de réunions, de notation des fournisseurs et d’autres tâches fastidieuses. En général, la plus grande attention est accordée aux démonstrations de produits. Cependant, l’un des aspects les plus importants mais les plus ignorés de l’évaluation d’un fournisseur est l’estimation du retour sur investissement (ROI).

Comme son nom l’indique, le calcul du retour sur investissement (ROI) vise à estimer le rendement que l’entreprise espère obtenir au fil du temps en fonction de l’investissement qu’elle a consenti pour l’abonnement au logiciel, la formation et la mise en œuvre.

Une bonne pratique pour sélectionner le meilleur logiciel de CPM et le meilleur fournisseur consiste à effectuer un calcul du retour sur investissement et à l’intégrer dans le score total du fournisseur lorsque vous comparez les candidats finalistes entre eux. Voici un outil interactif gratuit de comparaison des fournisseurs qui comporte trois pages de tableau de bord:

1. Notation des 8 principaux domaines de fonctionnalité (insérer une capture d’écran sous cette section)
2. Calculateur pour obtenir le retour sur investissement
3. Tableau de bord récapitulatif comparant vos deux meilleurs logiciels de CPM finalistes

Votre équipe peut utiliser les curseurs pour ajuster tous les scores en fonction des résultats de votre évaluation :

Vendor-Comparison-Tool (2)

Pourquoi le retour sur investissement devrait-il toujours être utilisé lorsque vous évaluez un logiciel d’entreprise ?

De nombreuses entreprises sautent ou omettent l’étape du retour sur investissement dans leur processus d’évaluation pour comparer les meilleurs fournisseurs de CPM sur leur tableau de bord final. Pourquoi tant d’organisations manquent-elles cette étape du ROI ? En général, cela est dû à une ou plusieurs de ces raisons :

  • Ils n’ont pas de calculateur de retour sur investissement.
  • Ils estiment qu’il y a trop de variables pour obtenir une bonne estimation du retour sur investissement.
  • Ils ont un parti pris pour une solution qu’ils connaissent ou qui leur est recommandée.
  • Le vendeur en tête ne veut pas être comparé à son concurrent de second rang.

Cependant, comme les fonctionnalités et les prix du CPM des fournisseurs évoluent dans le temps, une bonne estimation du retour sur investissement permet d’en tenir compte pour donner une image des avantages commerciaux par rapport à l’investissement dans les abonnements et les services de mise en œuvre.

Comment calculer le retour sur investissement pour le meilleur choix de logiciel CPM

Il est presque toujours facile d’obtenir des estimations des coûts et de la mise en œuvre des logiciels auprès du fournisseur, car elles font déjà partie des listes de prix et des outils de cotation standard qu’il utilise dans ses processus de vente. Ce qui est plus difficile, en revanche, c’est de calculer vos propres coûts et économies liés au projet.
Il est important de faire d’abord vos propres devoirs en énumérant et en quantifiant (en dollars) les inconvénients de ne pas disposer de la nouvelle solution. De nombreuses organisations dressent la liste des inconvénients actuels avant d’approuver l’achat d’un nouveau logiciel. De telles mesures sont également précieuses après la mise en œuvre du projet afin de valider le degré de réussite. Elles permettent également de responsabiliser les fournisseurs et les membres internes du projet quant aux promesses de résultats, et de les maintenir concentrés sur l’essentiel en cas d’obstacles à la mise en œuvre et de soutenir les choix difficiles qui doivent être faits.
Voici une liste des ingrédients typiques d’un calcul de retour sur investissement :

1. Avantages

Cette partie du calcul du retour sur investissement est toujours la plus difficile à estimer. C’est ici que vous quantifiez la valeur annuelle (le montant) que votre entreprise s’attend à gagner grâce à l’amélioration et à la rapidité des décisions que vous espérez obtenir des fournisseurs de CPM que vous évaluez. Essayez de chiffrer les avantages pour l’entreprise lorsque les responsables peuvent prendre des décisions plus rapides et plus judicieuses parce que la nouvelle solution offre un accès en libre-service, une analyse approfondie pour répondre aux questions, des graphiques pour une meilleure analyse, des budgets plus précis et d’autres avantages.
Note : N’incluez pas les coûts ou les gains de temps de la section sur les coûts (voir ci-dessous).

2. Coûts

C’est ici que vous saisissez les coûts des nouvelles et anciennes solutions. Vos chiffres doivent inclure les frais de logiciel, de matériel et de main-d’œuvre.

Coût de la nouvelle solution

  • Abonnement annuel au logiciel
  • Services de mise en œuvre ponctuels

Coût de l’ancienne solution:

  • Coûts de fonctionnement de l’informatique : Il s’agit du matériel de serveur et de l’électricité, des coûts de mise à niveau, des coûts annuels de maintenance/renouvellement, etc.
  • Coût du travail manuel : Il s’agit du temps excédentaire passé par votre personnel informatique et financier par rapport à ce que vous attendez de la nouvelle solution. Utilisez un coût horaire complet pour votre propre personnel et/ou le personnel contractuel.
  • Coût du risque : C’est ici que vous saisissez le coût annuel estimé des risques tels que les erreurs dans les rapports mensuels, et le coût résultant du fait que les gestionnaires n’ont pas accès à des informations détaillées en temps voulu.

Si vous laissez tous les chiffres du calcul du retour sur investissement sous forme de nombres positifs, le calcul peut ressembler à ceci: (coût de l’ancienne solution – coût de la nouvelle solution + avantages de la nouvelle solution) / coût de l’ancienne solution.

Utilisation d’une année ou de plusieurs années dans le calcul du ROI

Bien qu’il existe des entreprises qui fournissent des références sectorielles pour quantifier le retour sur investissement standard d’une nouvelle solution logicielle CPM et l’automatisation attendue des processus de planification et de reporting financier, les résultats peuvent être très individuels en fonction de la qualité de l’ancienne solution et de la façon dont la nouvelle solution est mise en œuvre et utilisée.

Dans des cas très particuliers, vous pouvez obtenir un retour sur investissement positif dès la première année, mais dans la plupart des cas, cela prendra plus de temps. Pour cette raison, une bonne règle empirique consiste à calculer à la fois le retour sur investissement de la première année et celui des cinq années (cumulées). Cela permet également de mieux prendre en compte les remises que les fournisseurs accordent pendant une ou plusieurs années avant que leur prix ne revienne au prix catalogue.
De même, lorsque vous demandez à chaque fournisseur le coût de l’abonnement sur cinq ans, assurez-vous qu’il inclut les augmentations de prix annuelles.

Vendor-Evaluation-Summary-Dashboard (1)

Les calculs du retour sur investissement ont-ils un coût supplémentaire ?

Tous les décideurs aiment voir des calculs de retour sur investissement lorsque des membres du personnel proposent des investissements dans de nouvelles technologies. Parfois, ces calculs peuvent être le principal facteur décisif dans une décision si tous les autres domaines sont à peu près égaux. En d’autres termes, les heures consacrées à l’élaboration des estimations du retour sur investissement peuvent s’avérer très utiles.

Si vous faites appel à une société professionnelle de sélection de logiciels ou à un consultant tiers pour vous aider dans votre choix, n’oubliez pas de demander si leurs services incluent une assistance pour le calcul du retour sur investissement ou si cela représente un coût distinct.

Vous pouvez utiliser cet outil de comparaison des fournisseurs, qui comprend un calculateur de retour sur investissement. Il comporte trois onglets : 1) Comparaison des fonctionnalités, 2) Comparaison du retour sur investissement, et 3) Score récapitulatif. Vous pouvez l’utiliser tel quel, ou il peut vous donner des idées si vous souhaitez l’appliquer, par exemple, à un modèle de feuille de calcul Excel qui calcule le ROI d’une manière différente.

Conclusion

Les meilleures solutions logicielles CPM possèdent de nombreuses caractéristiques et fonctionnalités. Elles sont également très flexibles. Cela signifie que les estimations de mise en œuvre peuvent varier considérablement en fonction du nombre de vos rapports ou de la complexité de vos modèles budgétaires et prévisionnels.

En supposant que la mise en œuvre soit réussie, il est courant de conserver une solution pendant cinq à dix ans ou plus. Au cours de ces périodes, et si vous choisissez un fournisseur stable, vous pouvez vous attendre à voir de nombreuses améliorations en cours de route qui devraient aider vos gestionnaires à prendre des décisions plus rapides et meilleures. Cette valeur future attendue peut être prise en compte dans le calcul de votre ROI pluriannuel afin de vous assurer que vous prenez la meilleure décision possible en choisissant le meilleur fournisseur de CPM pour votre organisation.